L’école s’affirme comme un établissement supérieur de recherche et de production en design

Nous essayons de développer la notion de recherche personnelle dans les domaines de la création en design.

L’Ecole supérieure de design et des arts visuels (Angle Avenue Tan Tan et rue Bengurir, Casablanca) a abrité récemment des journées portes ouvertes sous le signe « Création et communication » dont le programme d’animation a été ponctué par une rencontre ouverte avec le poète Mohamed Essaber autour de son recueil poétique écrit en arabe « Montagne irrationnelle » ainsi qu’une cérémonie de présentation de la nouvelle anthologie de nouvelles « Boite d’al Bandoura » écrites par Aniss Erafii. Les passionnés des arts créatifs ont été subjugués par la qualité des travaux des étudiants en matière de design d’intérieur et de design publicitaire qui ont fait preuve de leur savoir-faire de leur savoir-devenir.

Libé : Présenter-nous l’Ecole supérieure de design et des arts visuels ?

Abderrahim JABRANI : C’est une école qui assure une formation artistique, réaliste et créative dans différentes spécialités, notamment le design d’intérieur et le design publicitaire ; elle assure

un niveau de compétences permettant aux étudiants de décliner leur savoir-faire et leur savoir-devenir en fonction de leurs goûts et de leurs sensibilités à même d’assurer à chaque étudiant une insertion efficace dans le monde professionnel.

L’accès à l’école se fait pour les bacheliers après entretien avec un jury d’admission et étude du dossier.

Le principe de l’école est de rendre visible, le lien entre la pédagogie et l’action culturelle, en proposant des espaces d’activité, d’échanges et de production. Les ateliers de l’école hébergent en premier lieu les activités de l’école, mais aussi tout événement culturel et artistique de la ville de Casablanca. Ils s’articulent également dans un système d’échange avec l’extérieur et notamment dans la création d’interfaces avec les autres établissements et les institutions culturelles de la ville de Casablanca.

Vous  avez organisé des portes ouvertes sous le signe « Communication et création ». Quels sont les objectifs escomptés ?

Les journées portes ouvertes se veulent une manifestation artistique et pédagogique organisée pour informer le public sur le cursus de notre formation par compétence. C’est une occasion également pour présenter une rétrospective des travaux artistiques réalisés par les étudiants, et ce à fin d’atteindre les objectifs suivants :

  • Permettre à un large public de connaître l’école dans le cadre d’un cycle de rencontres et d’expositions ;
  • Informer les intéressés sur les filières et les débouchés des formations assurées par l’école ;
  • Encourager les étudiants à communiquer, échanger leur expérience et comparer leurs démarches et projets personnels ;
  • Penser la créativité comme élément de dynamique professionnelle à développer et à considérer comme un inévitable levier de développement humain.

 

Faire émerger de nouveaux profils de créateurs

Votre enjeu qualitatif est de renforcer le caractère global et polyvalent de l’enseignement artistique. Qu’en pensez-vous ?

Confrontée aujourd’hui de fait aux questionnements structurels et convergents des mondes du design et de l’enseignement supérieur et conscient de son rôle sensible dans ces deux domaines de références, notre école s’est engagée dans une ambitieuse réforme dont les projets pédagogique et culturel forment la base.

A partir de sa seule compétence d’établissement d’enseignement supérieur artistique, en créant la complémentarité et l’ouverture sur lesquelles elle exerce sa rigueur, l’école n’oublie pas sa situation culturelle au sein d’une ville de quatre millions d’habitants (Casablanca) et contribue à renouveler les notions de rayonnement culturel.

Enfin, plus que jamais, l’ESDAV garde sa mission d’accueil et d’accompagnement des bacheliers, en sollicitant l’individu et en suscitant l’innovation; elle génère des capacités fédératrices structurantes révélant l’intérêt des repères individuels et des codes collectifs.

Pour faire face au développement spectaculaire du monde de design, de son interactivité, l’Ecole a décidé de dispenser une formation exigeante et s’affirme comme un établissement supérieur de recherche et de production en design.                                                                                                                                                                         A ce propos, nous essayons de renforcer le caractère global et polyvalent de l’enseignement pour pouvoir développer avec une plus grande pertinence la notion de recherche personnelle dans les domaines de la création en design.

Pourquoi avez-vous opté pour de nouveaux profils de créateurs ?

L’école cherche à faire émerger de nouveaux profils de créateurs capables de développer des réalités inédites, d’évoluer dans les multiples langages esthétiques contemporains tout en étant conscients de leurs modes de circulation ou de leurs conséquences économiques.                                                                                                                        La 1ère année : Année d’initiation à l’ensemble des pratiques, elle se déroule autour de la découverte des cultures de l’image et de design. Les enseignements se développent à partit de cours majeurs qui réunissent la totalité des approches proposées par l’ESDAV. Ils sont destinés à acquérir les bases structurelles permettant d’aborder les terrains spécifiques.

Les cours s’organisent en enseignements fondamentaux et initiation aux méthodologies de recherche et culture générale.

La 2ème et 3ème année : Deux années conduisent à la présentation du diplôme de l’Ecole supérieure de design et des arts visuels dans une des spécialités : design d’intérieur, design publicitaire.

Au cours de ces deux années, l’étudiant travaille dans l’équilibre entre l’acquisition des connaissances et l’émergence du projet. Par ailleurs, les ateliers de spécialisation offrent aux étudiants des formations plus spécifiques.                                                                                                                                                                                           Ces enseignements sont ouverts aux rencontres avec des personnalités extérieures, la participation aux conférences programmées par l’ESDAV, les stages et les voyages d’études.

La 4ème année : Elle permet à l’étudiant d’obtenir l’autonomie du parcours et l’identification des objectifs professionnels.

La 5ème année : Elle est consacrée principalement au travail personnel de l’étudiant, encadré par l’équipe pédagogique et suivi par son directeur de recherche.

En somme, la proposition pédagogique est prise en charge par les besoins de l’étudiant qui forme son projet dans l’éventail des possibilités offertes. Le dispositif de l’enseignement associe étroitement théorie et pratique.

Parlez-nous du programme d’échanges inter-pédagogiques avec les autres institutions concernées ?

L’école encourage l’exploration des échanges entre les différents champs culturels, l’international s’inscrit dans cette transversalité comme condition nécessaire au statut de designer.

Nous avons mis en place un programme d’échanges international avec les universités et les écoles qui nous ont précédés dans cette expérience.

Notre institution est attentive aux potentialités des modes de création et de diffusion de la création entièrement nouveaux mais qui sont au cœur du quotidien. Un effort a été fait pour ancrer l’école dans les technologies nouvelles. Il ne s’agit pas de céder à la mode des ordinateurs et des réseaux, mais de réfléchir sérieusement aux mutations que connaît le monde de la culture de design et de l’image.

Il s’agit aussi d’un monde où le faire et le penser échangent de relations ; les moyens informatiques permettent d’imaginer et de concevoir des objets qui seront ensuite réalisés à partir des ordinateurs, le design reprend son sens de dessin du projet

Libération 28-29 Juillet 2007

Abdellah CHEIKH        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *