Poètes et nouvellistes se donnent rendez-vous à  Casablanca

Dans le cadre de son cycle « rencontre et partage », l’Ecole supérieure de design et des arts visuels (Angle Avenue Tan Tan et rue Benguerir, Casablanca) a abrité récemment une soirée littéraire dont le thème fédérateur est « Poèmes et nouvelles : interférence et interaction ». Il s’agit d’un rendez-vous exclusivement artistique ponctué par une rencontre ouverte avec des poètes de renom tels Aniba Lhamri, Omar Laasri, Nabil Mansar, Essaber Mohamed et des nouvellistes illustres en l’occurrence Noureddine Wahid, Moubarak Housni et Aniss Rafii. Animée par le professeur chercheur Darouich Abdellatif, cette rencontre entre poète et nouvellistes de toutes aptitudes et tendances se veut un carrefour pour partager connaissances, échanges artistiques, projets, ou escapades créatives. Il s’agit d’un lieu optimal d’échange qui repose sur une autre conception de la consommation culturelle et de la réception esthétique proposant d’en faire un trait d’union entre un nombre croissant d’auteurs et de passionnés dont la devise est : « La culture n’est pas un privilège, le privilège, c’est d’y avoir accès ».

Lors de cette soirée, les participants ont bien affirmé qu’il n’y a pas  de saison pour s’ouvrir au monde, pour vivre sa propre aventure artistique….juste un espace interactif pas comme les autres qui s’appelle « création littéraire au pluriel », l’une des plus belle vitrines indépendantes de la production humaine où les plus passionnés conjuguent leurs talents dans de futures créations et projets pour dialoguer, partager et échanger. A ce propos, Abderrahim Jabrani, directeur de l’ESDAV nous précise : « cette soirée s’inscrit dans le cadre des portes ouvertes qui ont pour principe de rendre visible le lien entre la pédagogie et l’action culturelle, en proposant des espaces d’activité, d’échanges et de production. Elle vise également à faire connaître la production interdisciplinaire de notre école qui assure une formation artistique, réaliste et créative dans différentes spécialités, notamment le design d’intérieur et design publicitaire, ce qui permet aux étudiants de décliner leur savoir-faire et leur savoir-devenir en fonction de leurs goûts et de leurs sensibilités à même d’assurer à chaque étudiant une insertion efficace  dans le monde professionnel. C’est ainsi que les ateliers de l’école hébergent en tout premier lieu les activités de l’école, mais aussi tout événement culturel et artistiques de la ville de Casablanca. Ils s’articulent dans un système d’échange avec l’extérieur notamment dans la création d’interfaces avec les autres établissements et les institutions culturelles concernées ».  Sur la politique pédagogique et culturelle adopté par l’ESDAV, Abderrahim Jabrani ajoute : « Confrontée aujourd’hui de fait aux questionnements structurels et convergents des mondes de design et de l’enseignement supérieur et consciente de son rôle sensible dans ces deux domaines de références, notre école s’est engagée dans une ambitieuse réforme dont les projets pédagogique et culturel forment la base.

A partir de sa seule compétence d’établissement d’enseignement supérieur artistique, en créant la complémentarité et l’ouverture sur lesquelles elle exerce sa rigueur, l’école n’oublie pas sa situation géoculturelle au sein d’une ville de quatre millions d’habitants et contribue à renouveler les notions de rayonnement culturel.

En outre, l’ESDAV garde sa mission d’accueil et d’accompagnement des bacheliers, en sollicitant l’individu et en suscitant l’innovation, elle génère des capacités fédératives structurantes  révélant l’intérêt des repères individuels et des codes collectifs. Pour faire au développement spectaculaire du monde de design, de son interactivité, l’école a décidé de dispenser une formation exigeante et s’affirme comme un établissement supérieur de recherche et de production en design. A ce propos, nous essayons de renforcer le caractère global et polyvalent de l’enseignement pour pouvoir développer avec une plus grande pertinence la notion de recherche personnelle dans les domaines de la création en design ».

LIBERATION 25/10/2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *